Emmanuel Recht

SAXOPHONISTE.

Saxophoniste et enseignant, Emmanuel Recht fonde les racines de  sa pratique artistique sur un mode d’action pluriel, contemporain,
ouvert autant aux répertoires classiques, contemporains et au jazz.
Grâce à une formation auprès de Philippe Portejoie, Davy Basquin (CRR de Paris), Jean-Pierre Caens ainsi que Gurvan Péron (CRR d’Aix-en-Provence), il obtient un DEM. Enrichi de ses rencontres aux horizons esthétiques variés, il s’engage dans des projets transversaux (conte, improvisation, danse, théâtre), terreau fertile de ses convictions pédagogiques.
L’obtention d’un Diplôme d’Etat auprès de l’Institut d’Enseignement Supérieur de la Musique, ainsi qu’une formation au Diplôme Universitaire de Musicien Intervenant, le conduisent à enseigner au sein de la classe de saxophone(s) du CRD 04 (Manosque/Digne), avec pour objectif actuel la formation d’interprètes critiques futurs acteurs du monde sonore.

Olivier Lechardeur

Olivier Lechardeur

PIANISTE.

Olivier Lechardeur est né à Marseille, où il étudie la musique dès le plus jeune âge au Conservatoire. Après l’obtention des prix de Piano, Violon, Musique de Chambre et Analyse musicale, il part se perfectionner au Conservatoire Supérieur de Genève, dans les classes d’Elisabeth Athanassova et de Guy-Michel Caillat.
Son parcours l’amène alors à côtoyer des personnalités telles que Georgy Sebok, Vladimir Spivakov, Ruggiero Ricci, Michel Portal…
Depuis lors, sa passion pour la musique de chambre lui a permis de rencontrer de nombreux musiciens de toute origine, avec lesquels il s’est produit en France, Italie, Belgique, Suisse, Norvège, Tunisie, Syrie, Algérie, Chine… Depuis 2006, il s’associe régulièrement à des comédiens ( Philippe Girard, Didier Sandre, Marie-Christine Barrault, Samuel Labarthe, Sophie Brochet…) dans le cadre de spectacles mêlant musique, théâtre, lecture … (Debussy-Van Gogh, Le Loup, L’Effroyable Histoire du Petit Poucet, Aux animaux-aux enfants, Trazom, L’Intruse…)
L’année 2008 voit la création de l’ensemble Australoquintet dans lequel il partage son enthousiasme pour le tango et les musiques du Sud avec quatre musiciens passionnés, complices de longue date.
En 2011, il fonde le Trio des Esprits avec la violoniste Laurence Monti et le violoncelliste Frédéric Lagarde. Olivier Lechardeur est actuellement professeur d’enseignement artistique au Conservatoire à rayonnement régional d’Aix-en-Provence.

Sylvain Guignery

SAXOPHONISTE ALTO.

Après avoir suivi une formation musicale, pédagogique et universitaire au Conservatoire « Darius Milhaud » d’Aix-en-Provence – classe de Jean Pierre Caens – et à la faculté d’Aix-en-Provence – section philosophie -, Sylvain Guignery est titulaire du Diplôme d’Etat de saxophone et d’un Master de philosophie. Il remporte aussi à l’unanimité en 2012 le concours international de saxophones de Nantes .
Il enseigne le saxophone au Conservatoire d’Aix-en-Provence et de Saint-Maximin. Il s’est également spécialisé dans la direction d’orchestre et dirige depuis quelques années les orchestres d’harmonie du Conservatoire d’Aix-en-Provence. Ses différentes activités l’amènent à participer à des évènements musicaux et culturels au Grand Théâtre de Provence, au Théâtre du Jeu de Paume, à la Fondation Vasarely, au Festival de l’anche à Hyères mais aussi à l’opéra de Toulon et de Marseille.
Il est membre des quatuors de saxophones A Piacere et The Freed Quartet ainsi que du duo Sax Sax + avec lequel il enregistre le disque Vibrations autour du compositeur italien Claudio Gabriele.

Magali Demesse

Demesse Magali

ALTISTE.

Magali Demesse débute l’alto à 11 ans au Conservatoire d’Aix-en-Provence où elle suit les cours de Marie-Noël et Frédéric Sailly et les stages et master-class de Serge Collot avant d’intégrer la classe de Sabine Toutain où elle remporte les premiers prix de la Ville de Paris et du Conservatoire National de Région de Paris. Ses études, au Conservatoire National Supérieur de Paris sont couronnées d’un premier prix d’alto, dans la classe de Pierre-Henri Xuereb et de deux premiers prix de musique de chambre dans la classe de Christian Ivaldi.
Elle intègre l’orchestre de l’Opéra de Marseille comme alto solo en 1994. Parallèlement, elle continue sa formation, en cycle de perfectionnement avec Tasso Adamopoulos, en master class avec Hatto Bayerle, Bruno Giuranna, Walter Trampler et Tabéa Zimmermann. Elle est régulièrement invitée par l’Opéra de Paris, l’Orchestre national de Montpellier, l’Orchestre de l’Opéra de Lyon, l’Orchestre national de Lyon, l’Orchestre du Capitole de Toulouse, mais aussi, en musique de chambre, par de nombreux festivals dont le festival d’Helsinki et le festival de la Roque d’Anthéron.

Callier Yannick

Callier Yannick

VIOLONCELLISTE.

Dans la continuité de sa médaille d’or de violoncelle à l’unanimité au CNR de Marseille dans la classe de G. Teulières, Yannick Callier poursuit ses études musicales au Conservatoire Supérieur de Genève avec G. Fallot puis D. Grosgurin, où il obtient le prix de virtuosité et le prix Albert Lullin de violoncelle ainsi que des Certificats de Musique de chambre, d’Analyse et de Quatuor à cordes.
De 1990 à 2005, il est membre du Quatuor Debussy avec lequel il obtient de nombreux prix. Durant cette période riche en musique (90 concerts par an dans les plus grands festivals en France et à l’étranger, enregistrements de 15 disques dont 6 pour l’intégrale des Quatuors à cordes de Chostakovitch), en plus de son activité de chambriste, Yannick Callier se consacre également à l’enseignement du Quatuor à cordes et de la Musique de chambre au CNSMD de Lyon et dans des sessions de Musique de chambre. Son univers artistique s’ouvre également vers d’autres Arts : théâtre, peinture, danse et gastronomie.
En 2005, il choisit de quitter le Quatuor Debussy pour se consacrer à l’enseignement de la Musique de chambre (CRR de Lyon et Toulon), à la pratique orchestrale (violoncelle solo à l’Orchestre des Pays de Savoie) et continue de s’adonner à la Musique de chambre, notamment au sein des « Musiciens d’Hêlios » et du trio de Lyon.

Jean-Pierre Caens

SAXOPHONISTE.

Saxophoniste,pédagogue,universitaire,la personnalité de Jean Pierre Caens reflète la variété et la richesse de son parcours et de sa formation musicale. Parallèlement à de brillantes études universitaires en Sorbonne-Paris IV (CAPES, Maîtrise puis Doctorat de musicologie), il obtient diverses récompenses nationales ( CNSM, Prix du Ministre,etc..) et internationales ( Genève: Suisse -1970, Martigny: Suisse, Ancona -Italie -)
Il poursuit depuis 1975 une double carrière de pédagogue (à l’Université et au conservatoire) et d’interprète des répertoires soliste et de musique de chambre pour et avec saxophones.
Membre de la SACEM, il signe de nombreuses instrumentations et transcriptions principalement pour quatuor de saxophones, quatuor d’anches et ensemble de saxophones. Il est l’auteur de diverses publications musicologiques et musicales. La revue “Diapason-Harmonie” (sept 1992) salue sa discographie – 7 CD -, son engagement envers les Musiques contemporaines et ses activités de commandes auprès des compositeurs (plus de 80 oeuvres auprès de 40 compositeurs de tout horizon).
Installé à Aix en Provence depuis 1995, il y enseigne de 1995 à 2016 les saxophones au Conservatoire “Darius Milhaud”. Il a animé dans ce même lieu, de 1999 à 2014, l’atelier des musiques contemporaines.

Pascal Aignan

Pascal AIGNAN Saxophone

SAXOPHONISTE.

Pascal Aignan est un saxophoniste du sud de la France ayant étudié à l’IMFP de Salon de Provence,école qu’il représente en compagnie du groupe Sir Oswald aux Django d’or en 2005 ainsi qu’au congrès sur l’enseignement du jazz à New York (IAJE) en 2007.Ce musicien au son chaleureux participe à de nombreux projets allant du duo au big band(Kempachy, Caude Basso quintet, Romain Thivolle big band), dans des villes du monde entier (New York, Moscou, Londres, Brazzaville, Essaouira…). Également compositeur et arrangeurs de plusieurs projets (Pascal quartet et septet, quinta fera), dans lesquels ils laisse la part belle aux saxophones, trompettes et trombones, il écrit aussi pour trio vocal et récemment il se tourne vers la composition de musique de cours métrages.

Marie-Laurence Rocca

Marie-Laure Rocca

VIOLON.

Marie-Laurence Rocca débute le violon au Conservatoire d’Aix-en-Provence dans la classe de Sophie Baduel. Elle obtient un Premier Prix de violon et de musique de chambre.

Par la suite, elle se perfectionne à Paris auprès de Catherine Courtois remportant le 1er Prix du concours de Lutèce, puis devient lauréate en sonate du concours international de musique de chambre « Pierre Barbizet -Christian Ferras ».

Portée par une ambiance familiale musicale riche en pédagogie, Marie Laurence Rocca, afin de transmettre un savoir, privilégiant un don naturel du contact et du partage avec les élèves, se passionne très vite pour l’enseignement.

Elle obtient le Diplôme d’Etat de Professeur de violon puis devient titulaire du Certificat d’Aptitude d’enseignement à l’âge de 24 ans et participe depuis à de nombreux jurys (CNSM de Paris,Cefedem,DE,CRR ..)

Marie Laurence Rocca est nommée professeur au CRR de Montpellier et enseigne dans cet établissement durant 6 années. Parallèlement, elle se produit régulièrement en formations de musique de chambre ainsi qu’en soliste. Elle est choisie par le compositeur Christophe de Coudenhove pour interpréter son Concerto pour violon et orchestre en création mondiale au Théâtre National de Montpellier en juin 2002.
La même année, sa nomination au CRD d’Aix en Provence est un retour aux sources puisqu’elle prend la succession de la classe de sa mère Aurélia Spadaro. Marie Laurence Rocca se produit également dans de nombreux festivals (Nuits du RocherMusique en Corse, Callian, Nuits pianistiques)

Marie Laurence Rocca joue un violon de 1913 de Stefano Scarampella.

Anne Ménier

Anne Ménier - Violon

VIOLONISTE

C’est à l’âge de dix neuf ans que Anne Ménier entre à l’Orchestre National de Lyon sous la direction de Serge Baudo. Elève de  Catherine Courtois au CRR de Saint Maur des fossés, elle obtient en 1980 le prix d’excellence à l’unanimité de violon avec félicitations du jury et son diplôme de fin d’études de piano dans la classe de Catherine Collard .

En 1992, elle est nommée soliste au poste de chef d’attaque des seconds violons sous la direction d’Emmanuel Krivine et  obtient la même année son CA de professeur de violon.

Participant régulièrement à de nombreux concerts de musique  de chambre, Anne Ménier est contactée par le Quatuor Debussy qu’elle rejoint en septembre 2001.

Durant sept années, c’est au rythme d’une centaine de concerts par an qu’elle se produit sur les plus grandes scènes françaises ( Salle Gaveau, salle Cortot, Cité de la Musique, salle Molière à Lyon) et internationales (Concertgebouw d’Amsterdam, Bukan Kaikan Hall à Tokyo, Opéra de Genève, Palau de la Musica à Barcelone ).Elle partage la scène avec de nombreux chambristes, Boris Berezovsky, Philippe Bernold, Frank Braley, Philippe Cassard, Marie-Josèphe Jude, Claire-Marie Le Guay, Pascal Moraguès, Michel Portal, Nemanya Radulovic, Alexandre Tharaud, et se produit dans des festivals tels La Folle Journée de Nantes, West Cork Chamber Music Festival, Beijing International Music Festival.

Elle participe à des spectacles avec théâtre dans les mises en scènes de Jean Lacornerie, Richard Brunel, Philippe Delaigue, David Gauchard,  des spectacles de danse avec Maguy Marin, Ann Teresa de Keersmaeker et des créations jeune public.

Anne Ménier quitte le quatuor en janvier 2008 pour s’ouvrir à de nouveaux horizons musicaux, et partage sa vie musicale entre musique de chambre, orchestres et enseignement.

Violon solo de plusieurs orchestres (Orchestre Philharmonique de Radio France, Orchestre National de Lyon, Opéra de Lyon, Orchestre de la Région Réunion, Orchestre des Pays de Savoie, Orchestre d’Auvergne, Orchestre de Besançon…), elle continue  à  se  produire  dans  différentes formations  de chambre et enseigne depuis 2014 au Conservatoire de Aix-en-Provence.

Jean Philippe Dambreville

Jean Philippe Dambreville

CHEF D'ORCHESTRE.

Enseignement et vie artistique sont indissociables dans la carrière de Jean Philippe Dambreville. Trompettiste de formation, premier prix des Conservatoires Nationaux de Région de Rouen, Evreux, Paris et de Reims en direction d’orchestre.

Il a co-dirigé entre 1999 et 2009, l’Orchestre Pop-Symphonique des Jeunes de La Communauté de l’Agglomération Rouennaise avec lequel il a beaucoup joué en Europe : Conservatoire Sainte-Cécile de Rome, Conservatoire Liceu de Barcelone, Conservatoire de Séville, Grenade, Malaga, Brighton (Grande-Bretagne), à Gdansk (Pologne), Lettonie, Ternie (Italie), Dublin, Belfast, Hanovre…

Après une maîtrise et un master de musicologie à l’Université de Rouen, il a préparé une thèse de 3ème cycle à la Sorbonne, sur le langage harmonique de Béla Bartók. Il est, par ailleurs, titulaire du Certificat d’Aptitude pour la direction des Conservatoires à Rayonnement Départemental et Régional et assure depuis octobre 2012, la direction du Conservatoire Darius Milhaud de la Ville d’Aix-en-Provence

Dirigeant régulièrement des formations constituées de musiciens professionnels, il est invité en juin 2007 à la master-class internationale de direction d’orchestre « Neeme Järvi Summer Academy » avec l’Orchestre Philharmonique de La Haye sous la direction de Neeme Järvi dans laquelle il dirige le Concerto pour Orchestre de Béla Bartók. En 2008, il dirige le St Petersburg Festival Orchestra dans le cadre du David Oïstrakh Festival, en Estonie, au cours duquel il approfondit sa formation avec Neeme et Paavo Järvi, puis continue à travailler durant 3 années avec Paavo. Parallèlement à ses concerts réguliers en Provence, particulièrement à Aix, il continue son activité de chef d’orchestre invité, notamment en Italie, en Roumanie et aux USA.

Il a dirigé et enregistré pour Musiques Interdites en 2017 les Rückert Lieder et les Chants du Compagnon Errant de Gustav Malher et en 2018 le Knaben Wunderhorn (CD label BelairMusic) et s’est produit dans Sancta Susanna, de Paul Hindemith et Sodome et Gomorrhe (1963), de Karl Hartmann avec l’orchestre de l’Opéra de Marseille en octobre 2018. Il a dirigé également l’Orchestre de l’Opéra de Toulon dans les concertos pour basson de Weber avec Sophie Dervaux et de Strauss pour Hautbois avec Jérôme Guichard.

1 2