Orchestre symphonique de Cannes

Depuis plus de 40 ans, l’orchestre de Cannes Provence Alpes Côte d’Azur sillonne les routes de sa région et pose ses instruments, le temps d’un concert, dans des salles de spectacle, des établissements scolaires, des églises,des théâtre de verdure ou sur des scènes éphémères au coeur de la nautre, toujours le même enthousiasme.

L’Orchestre cherche constamment à offrir au public des programmes innovants et audacieux, menés par des artistes de renom et de qualité. C’est ainsi que l’Orchestre a été dirigé par des chefs tels que Michel Plasson, Georges Prêtre, Vladimir Spivakov ou encore Arie van Beek et qu’il a pu accompagner des solistes comme Mstislav Rostropovitch, Maurice André, Martha Argerich, Barbara Hendricks, et plus récemment Nemanja Radulovic, David Kadouch, Romain Leleu, Ibrahim Maalouf, Camille Berthollet ou encore Khatia Buniatishvili, qui, à la demande des 37 musiciens qui composent cette phalange, a accepté de devenir en 2015 la marraine de l’Orchestre de Cannes.

Fondé en 1975, l’Orchestre, qui a reçu en 2005 une Victoire d’honneur pour l’ensemble de son travail, est aujourd’hui dirigé par Benjamin Levy ; il succède à Wolfgang Doerner (2013-2016) et Philippe Bender (1976-2013).

Rafaèl Arreghini

Rafaël Arreghini

VIOLONCELLISTE.

Rafaèl ARREGHINI, né en 2002 à Aix-en-Provence, a commencé le Violoncelle dès l’âge de 5 ans avec Claire RABIER à l’école de musique de Saint-Cannat ; il poursuit depuis 2010 son apprentissage au Conservatoire Régional d’Aix-en-Provence auprès de son professeur Guillaume RABIER, et reçoit depuis quelques années l’enseignement complémentaire de Frédéric LAGARDE, Annie COCHET et Raphaël PIDOUX. Il remporte en 2014 et 2016 un premier prix et premier prix spécial au concours international FLAME à Paris. Il obtient aussi en 2014 et 2016 un premier et deuxième prix au concours VIOLONCELLENSEINE à Paris : cela lui permet de connaître en 2017 sa première expérience de soliste en interprétant le concerto n°1 de Camille SAINT-SAENS avec l’orchestre symphonique de Picardie, ceci dans le cadre d’une Master-class donnée par Emmanuelle BERTRAND lors du Festival de Violoncelle de BEAUVAIS. Il reçoit enfin en juin 2017 le prix Gabriel DUSSURGET du Jeune Espoir en interprétant la Rhapsodie Hongroise de David POPPER avec l’orchestre du Conservatoire d’Aix dirigé par Jean-Philippe DAMBREVILLE. Rafaèl ARREGHINI a aussi participé aux Master-Class données par Ophélie GAILLARD, Gauthier CAPUCON, Edgar MOREAU, le TRIO WANDERER et le compositeur Eric TANGUY dans le cadre des éditions 2014, 2015, 2017 et 2018 du Festival de Pâques d’Aix-en-Provence.

Mélanie Bracale

Mélanie Bracale
Mélanie Bracale, pianiste

PIANO.

Née à Marseille le 28 Juin 1999, Mélanie est une enfant très réservée, sa mère l’inscrit dès ses dix-huit mois dans une classe d’éveil musical, au cours de laquelle elle essaye quelques temps plus tard un piano aperçu par hasard dans une salle. Elle commence l’étude du piano à l’âge de 4 ans et ne fut tentée par aucun autre instrument. A l’âge de cinq ans, elle intègre le Conservatoire de Marseille, dans la classe d’Annie Ghirardelli. Elle intègre en 2013 la classe de Michel Bourdoncle au Conservatoire d’Aix-en-Provence en cycle spécialisé.
Elle participe régulièrement à des Master Classes avec les plus grands : Jacques Rouvier, Roger Muraro, Konstantin Lifschitz, Carlos Roqué Alsina, Bertrand Chamayou, ….
En 2009 elle obtient le 1er prix du concours international Flame.

Depuis son entrée au Conservatoire d’Aix, elle a eu l’occasion de participer à de nombreux concerts avec orchestre.
Elle réalise son premier concert avec orchestre à l’âge de 15 ans en interprétant le 1er concerto de Beethoven sous la direction de Jean Philippe Dambreville.
Mélanie a obtenu son diplôme d’études musicales en piano à l’unanimité avec les félicitations.
En Juin 2016 elle obtient le prix jeune talent Gabriel Dussurget et interprète à l’occasion le 2ème concerto de Rachmaninof avec l’Orchestre Symphonique du Conservatoire Darius Milhaud.
En octobre 2016 elle obtient le 1er prix du niveau supérieur du Concours International de Nice.
En avril 2017, elle accompagne la master classe d’Edgar Moreau au Festival de Pâques d’Aix-en-Provence, et remporte quelques jours plus tôt le Concours des Révélations présidé par Olivier Belamy.
En septembre 2017, elle commence l’enseignement au pôle supérieur d’Aix-en- Provence avec Georges Pludermacher.
En juin 2018, Mélanie interprète le 2ème concerto de Schostakovich avec l’Orchestre de Chambre de Marseille au premier Festival de Tourves, sous la direction de Jean Philippe Dambreville.

En décembre 2018 elle interprétera le concerto pour piano de Grieg avec l’Orchestre de Cannes .

Elle considère que la musique lui a vraiment permis de s’épanouir, aujourd’hui, elle n’a pas envie de s’intéresser à autre chose. C’est sa passion. « C’est aussi du travail, le don ne suffit pas. Si on ne donne rien, on ne reçoit rien, même si on est doué. « 

Edgar Moreau

Edgar Moreau - violoncelle

VIOLONCELLISTE.

Né en 1994 à Paris, Edgar Moreau commence le violoncelle à quatre ans ainsi que le piano, instrument pour lequel il obtient son prix au Conservatoire de Boulogne-Billancourt en 2010. Après avoir suivi l’enseignement de Xavier Gagnepain, il est admis au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris dans la classe de Philippe Muller en 2009. Il intègre ensuite la Kronberg Academy où il étudie avec Frans Helmerson. Se produisant déjà en soliste à l’âge de onze ans avec l’Orchestre du Teatro Regio de Turin en 2006, il a depuis joué avec l’Orchestre Philharmonique de Moscou, le Sinfonia Iuventus Orchestra (sous la direction de Krzysztof Penderecki), l’Orchestre du Théâtre Mariinsky (sous la baguette de Valery Gergiev), l’Orchestre Simon Bolivar à Caracas, l’Orchestre Philharmonique de Saint Petersbourg (avec Jean-Claude Casadesus), l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Orchestre du Capitole de Toulouse (avec T. Sokhiev), le Malaysian Philharmonic Orchestra à Kuala Lumpur, le Hong Kong Sinfonietta, l’Orchestre de chambre Franz Liszt, l’Orchestre de Paris avec Alain Altinoglu…
Edgar s’est déjà produit au Théâtre Mariinsky de Saint-Petersbourg, à la Philharmonie de Berlin, à la Cello Biennale d’Amsterdam, aux festivals Ludwig van Beethoven de Varsovie, de Montpellier, Colmar, Menton, Saint Denis, Annecy, Périgord Noir, Evian, Verbier, Montreux, Lucerne, Gstaad, Tannay, Edinburg, au Festival de Pâques d’Aix-en-Provence, à l’Orangerie de Sceaux, aux Flâneries Musicales de Reims, à l’Auditorium du Louvre, à La Folle Journée de Nantes, du Japon, au Musikverein de Vienne… Son grand intérêt pour la musique de chambre lui a offert l’occasion de jouer avec Martha Argerich, Khatia Buniatishvili, Renaud Capuçon, Nicholas Angelich, Frank Braley, Gérard Caussé, Yo-Yo Ma, Paul Meyer, David Kadouch, Jean-Frédéric Neuburger, les Quatuors Talich, Prazak, Ebène, Modigliani et membre du Quatuor Renaud Capuçon.
Récemment, il se produit avec l’Orchestre de Paris et Lahav Shani, l’Orchestre National de France dans le Nouvel Auditorium de Radio-France (sous la baguette de N. Znaider), l’Orchestre Philharmonique de RadioFrance à la Philharmonie de Paris sous la direction de Mikko Franck, l’Orchestre National de Montpellier, l’Orchestre National de Lille, le Gürzenich Orchestra et François-Xavier Roth, l’Orchestre Philharmonique de Bruxelles, le Mahler Chamber Orchestra et le Los Angeles Philharmonic avec Gustavo Dudamel, l’Orchestre Philharmonique de Barcelone, à Venise, Aachen, Wiesbaden, Stuttgart, Tokyo, aux Festivals de Saint-Denis, de Verbier, Cologne, Ludwigshafen, Würzburg, Amsterdam, Genève, Paris, Londres… Edgar Moreau remporte à 17 ans le Deuxième Prix du XIVème Concours Tchaïkovski à Moscou en 2011 sous la présidence de Valery Gergiev, où il s’est vu décerner aussi le Prix de la meilleure œuvre contemporaine. Il est également lauréat du dernier Concours Rostropovitch en 2009 avec le Prix du Jeune Soliste, Prix de l’Académie Maurice Ravel, lauréat 2011 de la Fondation Banque Populaire et soutenu par la Fondation d’entreprise Safran pour la musique, Révélation instrumentale classique Adami 2012, Prix Jeune Soliste 2013 des Radios Francophones Publiques, récompensé d’un Premier Prix et de six prix spéciaux au Young Concert Artists à NewYork en novembre 2014 – suivis de concerts à New-York, Washington, Boston, Pittsburg…, « Révélation Instrumentale 2013 » et « Soliste Instrumental 2015 » des Victoires de la Musique Classique, Edgar a sorti en 2014 son premier album chez Erato, Play, récital avec le pianiste Pierre-Yves Hodique, puis Giovincello, concertos baroques avec l’ensemble Il Pomo d’Oro et Riccardo Minasi, récompensé du prix ECHO Classik 2016, un disque consacré aux sonates et trios de Debussy (Erato, Warner), et plus récemment un récital en duo avec David Kadouch consacré à Franck, Poulenc, Strohl et De la Tombelle.

A paraître : les concertos d’Offenbach et de Gulda avec Les Forces Majeures et Raphaël Merlin.
Il joue un violoncelle de David Tecchler de 1711.

Orchestre de chambre de Marseille

L'Orchestre de Chambre.

L’Orchestre de Chambre de Marseille est composé de musiciens professionnels de notre région.

Il est apprécié pour sa cohésion artistique et la qualité musicale de ses prestations.

L’Orchestre de Chambre de Marseille a été créé à l’initiative de musiciens professionnels de Marseille désireux de partager et de transmettre leur art au plus large public. C’est un orchestre autonome, sans chef attitré, dont l’originalité est de se mettre à la disposition des chefs d’orchestre, chefs de chœurs, compositeurs, chanteurs, metteurs en scène, troupes de danse ou de théâtre pour la réalisation de leurs projets. L’orchestre est à structure variable (de 5 à 50 musiciens). L’orchestre souhaite se produire dans des lieux inhabituels (lieux de vie et de travail) et devant des publics nouveaux.

L’OCM se donne aussi pour objectif de rencontrer les jeunes générations et de mettre en œuvre des actions de sensibilisation afin de leur faire découvrir la richesse et la diversité de toutes sortes de répertoires (parmi lesquels des compositeurs régionaux ou méditerranéens)

Olivier Lechardeur

Olivier lechardeur - Pianiste

PIANISTE.

Olivier Lechardeur est né à Marseille, où il étudie la musique dès l’âge de …… au Conservatoire.
Après l’obtention des prix de Piano, Violon, Musique de Chambre et Analyse musicale, il part se perfectionner au Conservatoire Supérieur de Genève, dans les classes d’Elisabeth Athanassova et de Guy-Michel Caillat.
Son parcours l’amène alors à côtoyer des personnalités telles que Georgy Sebok, Vladimir Spivakov, Ruggiero Ricci, Michel Portal…
Depuis lors, sa passion pour la musique de chambre lui a permis de rencontrer de nombreux musiciens de toute origine, avec lesquels il s’est produit en France, Italie, Belgique, Suisse, Norvège, Tunisie, Syrie, Algérie, Chine…
Depuis 2006, il s’associe régulièrement à des comédiens ( Philippe Girard, Didier Sandre, Marie-Christine Barrault, Samuel Labarthe, Sophie Brochet…) dans le cadre de spectacles mêlant musique, théâtre, lecture … (Debussy-Van Gogh, Le Loup, L’Effroyable Histoire du Petit Poucet, Aux animaux-aux enfants, Trazom, L’Intruse…)
L’année 2008 voit la création de l’ensemble Australoquintet dans lequel il partage son enthousiasme pour le tango et les musiques du Sud avec quatre musiciens passionnés, complices de longue date.
En 2011, il fonde le Trio des Esprits avec la violoniste Laurence Monti et le violoncelliste Frédéric Lagarde.
Olivier Lechardeur est actuellement professeur d’enseignement artistique au Conservatoire à rayonnement régional d’Aix-en-Provence.

Frédéric Lagarde

Frédéric Lagarde

VIOLONCELLISTE.

Né en 1970 à Cannes, dans une famille de musiciens, il débute le violoncelle à l’âge de 5 ans et devient très vite lauréat de plusieurs concours nationaux. Il poursuit de brillantes études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il obtient un 1er prix de violoncelle, de musique de chambre et un prix d’excellence dans la classe de Roland Pidoux.

Il se perfectionne auprés des grands maîtres Gary Hoffman et Janos Strarker. A l’âge de 25 ans, sensible à l’opera , il intègre la plus ancienne institution artistique française, l’orchestre de l’Opéra National de Paris où il occupe le poste de Violoncelle Solo jusqu’en 2011.En même temps, il se produit régulièrement en soliste et en musique de chambre en France et à l’étranger. Frédéric Lagarde est un membre fondateur du quatuor à cordes Aperto, du quatuor de violoncelles Cellofan et se produit dans les plus grands festivals internationaux.

Fort de cette expérience orchestrale et de chambriste, il se consacre aujourd’hui à l’enseignement du violoncelle au conservatoire à Rayonnement Régional d’ Aix en Provence afin de transmettre à la jeune génération la passion de la musique.

1 2